#48. CAROLE, JOURNALISTE TÉLÉ, MAMAN D’EDGAR ET THELMA

#48. CAROLE, JOURNALISTE TÉLÉ, MAMAN D’EDGAR ET THELMA

On a la chance de commencer cette année 2019 en charmante compagnie. En effet, notre tout premier portrait de l’année n’est autre que la ravissante Carole Tolila, journaliste que beaucoup d’entre vous connaisse notamment en tant que co présentatrice de Silence, ça pousse sur France 5, Maman d’Edgar et Thelma.

Je te laisse te présenter…
Alors, je m’appelle Carole Tolila. Je suis journaliste, co présentatrice de Silence, ça pousse sur France 5 et en charge de la rubrique « Famille École » de Télématin sur France 2. Maman d’Edgar 6 ans et Thelma 2 ans et demi, je travaille également en collaboration avec des marques pour créer des objets du quotidien.


Comment décrirais-tu tes enfants ?
Alors, il y a d’abord Edgar qui a 6 ans. C’est mon petit garçon parfait. C’est un gentil, un bienveillant, un amour. Edgar, il respecte les règles. C’est un créatif. Il adore raconter des histoires et peut jouer seul pendant pas mal de temps. Par contre c’est un grand timide et sensible. Bref, c’est mon petit garçon merveilleux.

Après on a Thelma, forcément un autre caractère puisqu’elle prend la place qu’il reste. Pétillante et rigolote c’est un vrai clown sur pattes. Mignonne, câline elle est également très féminine avec une force de caractère importante. Elle a eu des petits soucis de santé, rien de grave mais du coup c’est une battante. C’est une nana qui y va, qui fonce. J’adore !


A quoi ressemble ton quotidien ? 
Alors chez nous il n’y a pas de quotidien. Chez nous c’est rock & roll tous les jours. Réajustement de l’agenda constamment. Avec Thomas on fait tout tous les deux. On n’est pas forcément aidés donc notre quotidien c’est avant tout l’entraide entre nous. L’idée de départ, qui est la même pour tout le monde, c’est qu’il faut être à 8h 30 à l’école et après on dépose Thelma à la crèche. C’est là que nos journées changent. C’est-à dire que, quand moi je suis en tournage je ne suis pas là 3 jours toutes les 3 semaines donc là c’est à Thomas de gérer. Quand je suis là, je travaille soit de chez moi, soit dans Paris. Je peux aussi être en tournage dans Paris donc là c’est moi qui gère. Je me speede, beaucoup, tout le temps, parce qu’on n’a pas de nounou pour le soir donc il faut être à 17h45 à la crèche maxi ou 18h à l’école. Ce qui est pas mal c’est que maintenant j’essaie de me faire aider par les nounous des copines. Et je me suis aussi collée à ma super voisine, Lucie, qui gère un peu quand je n’y arrive plus. Donc voilà, notre quotidien c’est rock !

Quels sont tes fondamentaux dans leur éducation ?
Alors nous la base c’est qu’on essaie d’être très présents pour nos enfants et on y arrive. Je dirai qu’on est bienveillants mais avec des règles. On leur a vraiment fixés des cadres très vite parce que j’aime bien quand c’est facile de les trimballer. J’entends par là qu’ils soient polis, gentils, qu’on puisse aller au restaurant sans crainte. Bien entendu ce n’est pas toujours évident. On essaie de les éduquer dans la conscience de l’autre et dans la politesse, la bienveillance, la générosité et le sourire. Bon, je ne sais pas si c’est une méthode d’éducation mais nous on essaie de faire en sorte que ce soit toujours joyeux !
Il y a également une grosse part de créativité chez nous. Moi j’adore travailler sur leur imaginaire, sur la manipulation et à la maison il y a forcément plein de papiers, des crayons, des ciseaux…
On est beaucoup dans la confidence aussi. Le soir par exemple on fait ce qu’on appelle « petits bonheurs/petits malheurs », c’est-à dire qu’on dit dans le lit quel moment a marqué la journée, que ce soit un moment positif ou plus négatif. Je suis très à l’écoute. Il y a une réelle proximité avec mes enfants mais rassurez-vous j’arrive quand même à être sévère de temps en temps.

A quoi ressemblent les vacances en famille ?
Alors les vacances en famille, il y en a beaucoup parce qu’on a de la chance avec Thomas de pouvoir avoir à peu près le même timing de vacances. On arrive à être tous les 4, c’est important mais on n’est pas souvent que tous les 4. Étant donné qu’on est très famille, on va souvent voir nos familles respectives. Dès qu’on a un petit moment on en profite pour aller soit chez ma mère, mon père, soit chez ma belle-mère. Comme personne ne vit à Paris on est obligés de souvent bouger. On a aussi une grosse bande de potes donc les vacances en famille c’est aussi les vacances avec les enfants des potes. C’est genre 13 enfants dans une baraque ! On est contents de voir grandir leurs enfants et les nôtres ensemble, un peu comme des cousins finalement. Sinon j’avoue que quand on part tous les 4 ça arrive aussi qu’on parte en hôtel avec kids club. Ça, je le conseille à toutes les mamans. Essayez de faire une cagnotte quand vous êtes enceinte et au lieu de vous acheter plein de trucs gardez cet argent pour vous offrir une petite semaine de vacances dans un hôtel avec kids club. Moi j’aime bien les mettre 2 heures le matin pour avoir 2 heures de vacances. C’est très important de pouvoir souffler…

Quel look pour tes enfants ? Tes petites marques adorées ?
Alors moi j’aime qu’ils soient confort. Je suis très sensible au tissus donc je vais privilégier les matières qui sont cool, pas grattantes et flexibles. Côté look, forcément je n’aime pas du tout repasser les blouses des petites filles alors j’essaie de trouver des choses faciles à mettre et qui ne se repassent pas. En fait, mes enfants ne sont pas lookés à mort. Je veux surtout qu’ils puissent jouer et ne pas être en stress sur leurs vêtements donc j’essaie de trouver des choses mignonnes et assorties dans lesquelles ils se sentent bien. Bon, il faut avouer qu’ils ne sont pas toujours parfaits. Je pense qu’il y a des mamans qui se disent « dis donc elle, elle ne soigne pas ses enfants aussi bien que sur son Instagram » mais honnêtement je trouve que c’est important qu’ils soient aussi en jogging ! En fait, mes enfants s’habillent comme moi je voudrais m’habiller 🙂
Pour ce qui est des marques, je fais des pleins chez Zara, Kiabi et Cyrillus mais je suis aussi très créateurs. J’adore par exemple Lililotte, Because I’m Little, Alice à Paris, Apaches, Piccolo, Studio Bohème. J’aime aussi beaucoup Petit Bec mais ne je n’ai pas encore acheté.


Qu’est ce qui t’a donné envie de devenir journaliste ?

Ben la télé ! Je voulais être journaliste télé et pas presse écrite. Quand j’étais petite, la télé marchait beaucoup chez moi et bien évidemment je la regardais. C’était vraiment une passion. J’adorais l’image. Moi ce que j’aime c’est filmer. Donc c’est plutôt le montage, la mise en scène qui a fait que j’ai voulu devenir journaliste. C’est totalement à cause de mon ambiance familiale, enfin à cause ou grâce, à toi de voir 🙂 


Comment ça se passe quand on travaille sur la même chaîne que son amoureux ?

Ça se passe bien ! On travaille sur la même chaîne mais on n’a pas la même boîte de production. Thomas a un producteur et moi un autre ce qui fait qu’on ne se croise pas. Pour moi c’est important. Je n’avais pas envie de travailler avec mon amoureux mais je trouve ça bien d’être dans le même secteur comme ça on se comprend, surtout que comme nos rythmes sont particuliers, denses et parfois avec des gros coups de stress. C’est parfait de se comprendre, ça permet justement d’articuler vie de famille et vie professionnelle. Ça se passe très bien et on est très contents d’être tous les 2 sur France 5. C’est une chaîne que l’on aime beaucoup. Je ne dis pas ça pour marquer des points mais c’est une chaîne intéressante et très culturelle.


Tu sembles  être une véritable Maman Poule, comment arrives-tu à concilier tournage et vie de famille ? 

Je suis vraiment une Maman Poule. J’y arrive parce que j’ai mon cerveau qui fonctionne en permanence. Je me couche tard. Là, on est dimanche et je réponds à ton interview. J’essaie de jongler comme tout le monde. C’est compliqué mais on fait avec et on y arrive. Pour les tournages, quand il s’agit de gros tournages j’ai la chance de pouvoir avoir ma Maman qui me prend les enfants à Nice et j’ai un mari qui est très présent. Je n’aurais jamais pu faire tout ce que je fais sans lui. On est très égalitaires chez nous.


Un projet dont tu souhaites nous faire part ?
OUI !!! J’ai un projet dont je suis très fière et qui est en développement depuis déjà quelques mois. Il arrivera seulement en avril 2019. C’est une collaboration avec la marque Ki et La pour des lunettes pour enfants. J’ai trop hâte !!

On te souhaite quoi pour 2019 ?
Une maison !!!!! J’ai envie d’avoir un nid pour ma famille. Ça fait 4 ans que l’on parle de déménager mais soit on n’a pas le budget soit on se fait doubler quand on fait une offre. Je n’en peux plus de chercher, visiter et être déçue…

ET PARCE QU’ON VEUT EN SAVOIR ENCORE UN PEU PLUS SUR TOI…
* Une qualité ? Gentille. C’est un peu naze de dire ça mais je suis vraiment tournée vers les autres et j’adore la bienveillance.
* Un objet ? Mon Iphone. Je ne peux pas m’en passer. Je suis accro c’est une cata !
* Une émission ? Ah !! Je dois dire Silence, ça pousse ou Télématin ? Non je vais dire La quotidienne comme ça pas de problèmes.
* Une couleur ? Le blanc. J’adore le blanc
* Ton denier coup de cœur ? Jessica Bros. L’Occitane a fait un reportage sur moi qui a été réalisé par elle et j’ai beaucoup aimé son travail.
* Un talent caché ? J’ai une résistance aux courtes nuits de ma fille. C’est vrai que mes 2 enfants n’ont jamais très bien dormi et j’ai toujours serré les dents pour ça.
* Une cause qui te tient à cœur ? Je suis marraine de l’Institut Curie. Pour moi c’est important que la recherche continue, notamment pour les cancers pédiatriques. Les protocoles ne sont pas les mêmes que pour les adultes et on ne fait pas encore assez attention aux cancers des enfants. Cette cause me tient vraiment à cœur et j’ai envie de nommer aussi Mister K qui se bat beaucoup contre le cancer. J’adore cette fille que je cite partout. Pour moi la lutte contre le cancer est vraiment très importante mais après, il y a dix millions de causes qui me tiennent à cœur. Je suis touchée par tellement de choses que c’est dur parce que je n’arrive pas à me protéger. J’ai toujours envie d’aider sauf que je n’y arrive plus. Techniquement en terme de temps c’est compliqué.
* Une personne que tu admires ? C’est Sara Forestier, réalisatrice et comédienne qui me vient à l’esprit. Je ne sais pas mais il y a un truc chez elle qui m’épate. Elle est à l’opposé de moi parce qu’elle est cash, elle y va et tout mais elle me touche. Elle a vraiment une sensibilité intéressante donc je l’admire.
* Top 3 des musiques du moment ? Alors en ce moment j’écoute à fond :
Get up, Diva Faune
– La reprise d’Aline par Julien Doré
Kid, Eddy de Pretto
* Un péché mignon ? Les gnocchi à poêler avec du Kiri, chelou je sais !
* Une destination ? J’ai trop envie d’aller aux États-Unis, du côté de Miami c’est direct avec les enfants.
Partager cet article



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *